Cadeau d’affaires : Vous offrez quoi à vos clients ?

Le cadeau d'affaires

La fidélisation des clients passe par 3 piliers : la Reconnaissance, la Récompense, la Romance. Aujourd’hui attardons nous quelques instants sur les aspects Reconnaissance et Récompense matérialisés par le cadeau d’affaires.

 

Un cadeau d’affaires, ça sert à quoi ?

 

Si on commence par le départ, un cadeau d’affaires sous entend que vous êtes en affaires avec l’interlocuteur à qui vous souhaitez offrir un présent.

Logique ? Pas tant que ça… Le cadeau d’affaires peut en effet également vous permettre de signer un contrat avec un prospect.

Aujourd’hui nous n’aborderons que l’aspect lié à la fidélisation et partirons donc du principe que vous travaillez déjà avec la personne à qui vous souhaitez faire un cadeau.

 

L’idée de cette attention particulière n’est pas « d’acheter » la fidélité de votre client mais plutôt de vous rappeler à son bon souvenir.

Nous le savons une communication régulière auprès de ses clients permet de les fidéliser (ils ne vous oublient pas et sont moins réceptifs aux offres concurrentes).

Le cadeau vient donc marquer les esprits à un moment clé et permet de renforcer votre notoriété.

 

Il en existe de toutes sortes, si vous devez faire un choix demain, essayez de vous orienter vers des cadeaux qui permettent de surprendre agréablement votre client (insolite) ou qui vont vous permettre de vous différencier (le bon complément à votre prestation habituelle auprès de ce client par exemple).

Vous pouvez également associer votre présent à un événement particulier de la vie (professionnelle et/ou personnelle) de votre client.

 

L’idée est de conserver un lien dans le temps et faire en sorte que la prochaine fois que votre client a un besoin qui peut être comblé par vos prestations, il vous choisisse (pas pour le cadeau qu’il reçoit tous les ans, mais parce que vous êtes dans son esprit).

 

Un cadeau d’affaires, à quelle occasion ?

 

  • Après la signature d’un partenariat important.
  • Durant la période des fêtes de fin d’année.
  • Le jour de l’anniversaire de votre client.
  • Pour une nomination / une promotion.
  • Pour un mariage, une naissance

 

Toutes les occasions sont propices à l’envoi d’une petite attention (je ne dis pas qu’il faut que toutes fassent l’objet d’un cadeau) encore faut-il connaître ses clients et disposer des bonnes informations pour faire mouche.

 

Et on offre quoi à ses clients ?

 

Alors là pas de réponse toute faite, je dirais que cela dépend de l’occasion et du client.

Un simple mot de félicitations sur une belle carte est déjà, à mon sens, un cadeau affaires.

Un déjeuner ou un diner au restaurant est également une belle occasion d’échanger avec votre client : on ne vient pas avec le carnet de commande et on ne parle business que si votre client aborde le sujet… c’est plutôt le moment d’apprendre à mieux le connaître et créer du lien (tiens il manquait la Romance à l’article…).

 

Un cadeau insolite et qui sera conservé dans le temps : exit les stylos made in China à l’effigie de votre entreprise, halte aux calendriers en carton que personne n’ose réellement afficher dans son bureau et qui souvent traînent dans un coin (on s’en sert quand même pour jeter un coup d’œil aux périodes de vacances scolaires une fois de temps en temps).

En tant qu’ex Directeur Commercial, j’en ai reçu quelques uns, mais très peu m’ont marqués car ils ne m’ont pas accompagné dans le temps ou ne sortaient pas du lot. L’idée pour que votre cadeau marque les esprits et de bien comprendre dans quel domaine évolue votre client, de quoi il se sert au quotidien, quels sont ses goûts, quelles sont ses passions et d’offrir quelque chose en rapport avec ces éléments.

Tout comme votre communication classique, tout comme vos offres, votre cadeau doit être différencié et quasi personnel (alors on arrête d’acheter des lots de souris filaires deux boutons sans molette pour scroller avec une impression médiocre du logo qu’on balance à toute sa base clients pour Noël… Quoi ? Vous découvrez que le taux d’équipement de vos clients en souris est de 100%… dommage !).

 

Préférez ne rien offrir à ceux qui ne vous rapportent pas beaucoup et mieux vous démarquer avec vos clients importants (oui, il y a des clients plus importants que d’autres, cela ne veut pas dire que les autres doivent être moins bien traités, je parle d’investissement proportionnel à l’engagement… J’adore lire « il n’y a pas de petits clients » de la part de boîtes qui segment leur fichier sur dix niveaux –> pourquoi le font-ils alors ?).

J’avais un fournisseur qui (dans le secret des Dieux) m’a avoué un jour qu’il avait dans sa base de données l’ensemble des interlocuteurs de mon ancienne boîte et que fonction du poste occupé, il y a avait une grille des cadeaux correspondants. J’ai appris avec plaisir que l’année qui suivait ma nomination comme Directeur Commercial que j’aurais droit à un coffret gourmand d’un grand traiteur parisien et une bouteille de champagne millésimée (j’étais loin du séminaire de 3 jours en voilier; séminaire de travail… bien sûr).

Le budget cadeau se doit d’être proportionnel au volume d’affaires potentielles et au pouvoir de décision dans le processus d’achat.

L’idée de l’article n’est pas de faire la promotion des différents acteurs qui existent en matière de cadeaux d’affaires, google vous aidera surement à trouver la perle rare.

Je recommande simplement d’essayer de sortir du lot et d’offrir un cadeau durable en rapport avec les centres d’intérêts de votre prospect et si possible avec un événement professionnel ou personnel. Ça fait beaucoup de « et » dans l’équation mais si vous souhaitez être efficace, combinez les critères.


pub

Et d’un point de vue comptable et fiscal ?

 

Pour que le cadeau d’affaires ne soit pas considéré comme un pot de vin ou autres corbeille de la mariée, il faut respecter quelques principes comptables et fiscaux :

 

Enregistrement comptable d’un cadeau d’affaires :

 

Enregistrement du cadeau avec le compte 6234 « Cadeaux à la clientèle ». TVA déductible si le montant est <65€ TTC

http://www.l-expert-comptable.com/comptabilite/ecritures-comptables/les-cadeaux-pour-les-clients.html

 

Fiscalité des cadeaux à la clientèle :

 

  • Déductible fiscalement s’il sert l’intérêt de la société et que son montant ne soit pas jugé excessif. La loi ne fixe pas de montant précis pour définir « excessif ».
  • A déclarer (si >3000€ par exercice) sur le relevé détaillé des frais généraux (si société) ou dans la déclaration des résultats (si EI)
  • Exception au point précédent : S’il s’agit d’un cadeau que vous faîtes à l’un des revendeurs de votre réseau qui correspond au gain d’un challenge commercial, le cadeau d’affaires n’aura pas besoin d’être déclaré.

http://lentreprise.lexpress.fr/impots-taxes-entreprise/cadeaux-d-affaires-ce-que-vous-pouvez-deduire_14533.html

 

Et vous, vous offrez quoi à vos clients ? Les commentaires des uns inspirerons sûrement les autres. Qu’avez-vous offert d’original ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *