Exporter en Allemagne

Barrière culturelle en AllemagneL’ Allemagne, à la pointe de la technologie bénéficie d’une économie dynamique. On peut observer une augmentation de son PIB et une tendance positive pour les importations augmentant en 2014 de 2% par rapport à 2013. Ses échanges se font principalement avec l’Union européenne, comptabilisant 66% de ses importations.
L’ Allemagne bénéficiant d’une proximité géographique et culturelle à la France est alors un pays stratégique pour vos exportations. Cependant, il est important de vous faire conseiller par des experts à l’international pour mettre en avant les opportunités du marché et vous aider à y voir plus clair face aux barrières culturelles et législatives.

Pour éviter tous les risques liés à l’exportation vers ce nouveau pays, il est important de vous tourner vers un consultant à l’export. Avec une étude du marché allemand et l’élaboration d’un plan d’action stratégique pour votre exportation, vous aurez toutes les clefs en main pour une exportation fructueuse. Pour cela, n’hésitez pas à me contacter via mon site internet :  www.globex-international.com

Mais pourquoi exporter en Allemagne ?

Une économie favorable à votre export

Le marché allemand est le plus important de l’Europe avec ses 82 millions de consommateurs. L’Allemagne, troisième importateur mondial, propose une offre diversifiée de produits de qualités et de services apportés. Il est donc un pays stratégique avec qui collaborer. Il faut savoir que le chômage y est très faible et que le revenu réel de la population connaît un accroissement du à la faiblesse de l’inflation, à l’augmentation des pensions et de la réduction des impôts. L’afflux de réfugiés en Allemagne encourage l’embauche de personnels et la construction d’hébergements sociaux.
Ses principaux pôles économiques se trouvent dans les régions de la Rhénanie-Westphalie, du Bade Wurtemperg, de la Bavière, de Berlin et d’Hanovre. Munich, Francfort et Cologne sont aussi trois villes dynamiques avec une zone de chalandise intéressante. Le port d’Hambourg est une plateforme stratégique pour les échanges européens.
Si vous êtes intéressés par l’export en Allemagne, il faut savoir que vous pourrez collaborer avec de nombreux PME exportatrices familiales dîtes Mittelstand.

 Une proximité géographique et culturelle

Le marché allemand a les mêmes demandes que le marché français. En effet, les habitudes de consommation sont similaires.  Cela est un atout pour trouver facilement des clients et des fournisseurs.  De plus, sa proximité géographique est stratégique pour une entreprise française. Vos coûts en logistique et les délais de livraison seront alors réduits. L’Allemagne étant un pays membre de l’Union Européenne, vos démarches administratives seront alors assouplies. Vous n’aurez pas à inclure les droits de douane à vos frais de logistique. Un plus dans l’optimisation de vos marges !
Pour les démarches administratives liées à l’export de vos produits, il est important de savoir que depuis le 1er mai 2016, l’exportateur doit remplir en fin de mois une déclaration d’échanges de bien. De plus, l’Union Européenne a mis en place un nouveau système de contrôle des importations dit «  Import control system » dans le cadre des normes SAFE.

S’adapter à la culture allemande

Si le marché allemand a des demandes similaires que le marché français, des différences culturelles peuvent se faire ressentir en collaborant avec des fournisseurs allemands. De plus, les consommateurs allemands vont aussi être dans l’attente de certains caractéristiques pour l’achat d’un produit. Il faut alors veiller et s’adapter à respecter ces différences culturelles.

La culture du travail en Allemagne

Les allemands ont tendance à planifier leurs tâches et ont du mal à s’adapter à des modifications et ne sont pas très flexibles.
Ils n’apprécient alors aucun retard lors d’une collaboration avec un nouveau partenaire. Cela entrainerait alors un décalage de toutes les autres missions à venir et limiterait l’atteinte de leurs objectifs.
De plus, la culture du travail est très bureaucratique et vos futurs collaborateurs pourraient paraître froids et arrogants aux premiers abords. Ils sont, en effet, très directs dans leurs manières de formuler leurs phrases. Cela peut être expliqué par le fait qu’ils doivent respecter de nombreuses règles et procédures. Il est important pour eux de rédiger des contrats afin de limiter au maximum les doutes et les incertitudes.

Si les négociations avec les allemands peuvent prendre un certain temps du à la forte hiérarchisation des prises de décisions, il faut cependant remarquer la loyauté des allemands. Si l’entreprise germanique vous fait part de son souhait d’envisager votre offre, elle respectera sa parole et n’appréciera pas être relancer. Il faudra alors prendre son mal en patience et attendre un retour de la direction.

Les règles à respecter pour une exportation réussie en Allemagne

Vos collaborateurs allemands observeront la faisabilité et la qualité d’un échange. Ils vont effectuer des recherches sur votre entreprise, la durée de son activité et le type de collaboration possible. Il faudra alors leur fournir des informations en allemand et en anglais.
Il en va de même pour la traduction de votre cahier des charges et de votre plan d’action. Votre nouveau collaborateur allemand appréciera ce détail et cela lui permettra d’envisager une collaboration durable avec votre entreprise.

Pour promouvoir ses produits sur un nouveau marché, il faut absolument penser à faire traduire les visuels marketing en allemand par un professionnel. En effet, il est primordial que votre consommateur comprenne votre produit pour qu’il soit sensible à votre marque.

Etude du consommateur allemand

Le consommateur allemand compare avec attention les prix et est prêt à se rendre dans plusieurs distributeurs pour obtenir le produit ayant le meilleur rapport qualité/prix ou pour bénéficier des meilleurs promotions. Il fréquente les enseignes discount comme Aldi, Lidl mais aussi Rewe et Edeka.
Les allemands essaient de minimiser le budget alloué à l’alimentation pour pouvoir dépenser plus dans le budget voyage.

De plus, le consommateur germanique a des critères de sélection très stricts selon le type de biens qu’il veut acheter et est difficile à se faire influencer. Le consommateur allemand souhaite, entre autre, préserver l’environnement en consommant des produits écologiques.
Le marché de l’alimentation écologique en Allemagne a clôturé l’année 2014 avec un chiffre d’affaire record de 7,910 millions d’euros

L’Allemagne a une population vieillissante ce qui est favorable au secteur de la santé et des services. Si il y a un grand groupe de pensionnés riches, des pensionnés défavorisés et les travailleurs pauvres se développent de plus en plus en Allemagne. Cela encourage l’offre à rabais et les prix réduits au grand public sur de nombreux produits.

De plus, les allemands n’ont pas l’habitude d’aller au restaurant contrairement aux français. Ils s’y rendent occasionnellement et privilégient alors des restaurants à service complet.

Comment s’implanter en Allemagne ?

Une implantation indirecte est intéressante car vous pourrez avoir la main sur les frais de logistique et les délais de livraison. L’Allemagne étant à quelques heures de la France, vous pourrez facilement vous rendre sur place pour observer et contrôler la distribution de vos produits.

Cependant, votre crédibilité sur le marché sera plus accentuée si votre entreprise est présente physiquement. Pour limiter les coûts et les risques culturelles ou politiques, vous pouvez développer une franchise. Ce système d’implantation est très réputé en Allemagne. Des entrepreneurs locaux ont développé de nombreux concepts et les types de franchises connaissent une grande diversification tant dans les services, le commercial ou dans la gastronomie.

Exporter en Allemagne est alors à envisager pour améliorer votre chiffre d’affaire et limiter votre dépendance au marché français. Cet important marché a une demande similaire au marché français ce qui facilitera l’achat de vos produits. Il faudra néanmoins ne pas oublier de s’adapter à la culture allemande pour développer une collaboration durable et assurer une internationalisation pérenne.

 

Et vous ? Avez-vous déjà dû faire face à une barrière culturelle lors d’un projet d’exportation sur un nouveau marché ?
Si vous avez des questions ou des expériences sur un nouveau marché, n’hésitez pas à les partager et à commenter cet article. Je serai honorée d’échanger avec vous sur ce sujet.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *