Un bon accompagnement dans votre projet à l’export

accompagnement international

Votre entreprise connaît un succès sur le marché français et vous avez envie de proposer vos produits à une nouvelle clientèle? Ou bien, souhaitez vous augmenter votre chiffre d’affaire ?
Exporter est une opportunité à saisir pour votre business mais savez-vous vers qui vous tourner?
A l’export, chaque étape nécessite un bon accompagnement.
Contacter les bonnes personnes vous permettra de vous assurer une pénétration réaliste du marché étranger et en toute sécurité.

Les conseillers à l’export

S’assurer que la stratégie et le type de produits ou services proposés par votre entreprise conviendra sur le nouveau marché est primordial. Pour cela, vous devez faire appel à des conseillers à l’export qui étudieront avec vous le potentiel de votre entreprise. Ensuite, ils réaliseront des études de marché pour se rendre compte des spécificités auxquelles votre entreprise devra faire face lors de sa future insertion sur le marché.
Après avoir faire le point avec vous sur vos objectifs, vos attentes et les principales étapes à venir, les conseillers mettront en point une stratégie pour la distribution de votre produit à l’étranger.
Il est primordial de faire appel à ses acteurs au début de votre projet d’internationalisation pour être sûr de la viabilité de votre projet. En effet, en étudiant les moyens de votre entreprise, l’image de marque et l’historique des ventes de vos produits, vos conseillers à l’export vous aideront à réaliser un plan d’action à l’export réaliste en fonction de votre budget à l’export et de vos attentes.
Ils vous aiguilleront pour trouver le pays et le marché idéal pour votre départ à l’international et clarifieront avec vous les adaptations à suivre pour convaincre le marché étranger.

Mais qui contacter?  

Les CCI, Ubifrance ou Missions économiques sont des organisations gouvernementales vers qui se tourner pour être guidé dans vos démarches à l’export.
Vous pouvez aussi faire appel à des consultants privés qui vous assureront un accompagnement personnalisé tout le long de votre projet à l’international.
Vous pouvez obtenir une liste de consultants sérieux en contactant les chambres de commerce ou l’OSCI, opérateurs spécialisés du commerce interentreprises. Leur site internet est www.tradexperts.fr.
Ces agents privés deviendront très vite des alliés. En discutant avec eux de vos attentes, de vos doutes en lien avec votre projet d’exportation, vous établirez une relation bâtie sur la confiance. Contacter un consultant peut souvent paraître onéreux, mais il est important de savoir que des aides financières publiques, expliquées dans le paragraphe suivant, peuvent couvrir les frais occasionnés par l’embauche d’un consultant.

Les aides financières publiques 

Des institutions gouvernementales peuvent vous couvrir contre les risques liés à l’international.

COFACE

Faire appel à la COFACE est judicieux pour obtenir une assurance prospection. En effet, comme dit précédemment, je vous conseille de faire appel à un agent pour réaliser une étude de marché et une prospection de votre futur marché. Cependant, ceci ayant un coût important, vous pourrez souscrire à cette assurance qui préfinancera un budget prospection et réduira votre risque de pertes financières.  UbiFrance propose aussi un programme Sidex proposant un service similaire.

La Coface propose aussi une analyse du risque des pays basée sur leurs économies et leurs stabilités. Classé de A à E, vous pourrez vite remarquer si le pays choisi est favorable pour l’export de votre produit.
La Coface protège les ventes de votre entreprise en vous proposant de connaître la situation financière de vos clients et la conjoncture économique de leurs environnements. Cela vous aidera alors d’appréhender le risque d’impayés de vos clients. Les relations avec les partenaires internationaux sont plus compliquées par le fait qu’on ne peut pas toujours se rendre sur place ou qu’il faut s’armer de patience face aux imprévus pouvant avoir lieu dans chacun des environnements. L’assurance-crédit proposée par la COFACE recouvre les impayés sans rompre la relation de confiance que vous avez établi avec le client.

BPI FRANCE

Vous pouvez aussi obtenir des prêts et des garanties par l’organisme public BPI France. En effet, celle-ci a développé un prêt pour l’export pour les PME se développant à l’international.  http://www.bpifrance.fr/Toutes-nos-solutions/Prets/Credits-export/Credit-export

 

Votre partenaire bancaire

Trouver un bon partenaire bancaire est essentiel pour vous lancer à l’international.
En effet, la banque ne vous accompagnera pas que dans l’encaissement de vos factures.
Bien au contraire, elle vous suivra dans l’ensemble de vos étapes à l’export.
Elle vous aidera à établir un budget à l’international, vous couvrira contre les risques liés à l’export, vous proposera une couverture pour les risques de fluctuations des devises.
Elle vous guidera dans l’élection de votre futur moyen de paiement utilisé avec vos partenaires internationaux et jouera l’intermédiaire entre vous et la banque vos clients internationaux.
Trouver une banque à l’envergure internationale est intéressant afin de bénéficier d’une structure bancaire d’accueil dans le pays concerné qui vous facilitera les démarches d’ouverture de comptes.

Quelles sont les meilleurs banques?

La Société Générale, partenaire de COFACE et Ubifrance, vous accompagnera dès la prospection jusqu’à la couverture de vos impayés.
La banque peut vous aider dans l’écriture de vos contrats afin de vous éviter de vous voir imposer une réglementation et une juridiction qui vous seraient défavorables.

HSBC a été à plusieurs reprises nommé « Meilleure banque internationale  »  par le magazine Euromoney dans le cadre de ses trophées d’excellence « Awards for Excellence  »  et « Meilleure banque de transactions internationales ». (« Best Global Transaction Banking House »).

BNP Paribas peut vous accompagner dans l’ouverture de vos comptes bancaires dans ses filiales au Maroc, en Tunisie et en Algérie. De plus, BNP Paribas est lié à la banque américaine « Bank of the West ». Leur équipe multilingue et multiculturelle de conseillers bancaires travaillant spécifiquement avec des clients internationaux, facilitera votre entrée et votre adaptation sur un nouveau marché.

Pour n’en citer que quatre, le Crédit Agricole vous accompagne dans 70 pays pour votre développement international et vous aide dans chacune des étapes. Cette banque a 160 000 collaborateurs dans le monde et accompagne les projets de 59 millions de clients dans 70 pays. Son réseau international est un atout pour votre exportation vers les marchés mondiaux.

Pour plus d’information sur le rôle de la banque et les différents moyens de paiement, vous pourrez télécharger la fiche détaillée sur mon site internet.

Les transitaires

Echanger de la marchandise avec un autre pays implique le passage d’une nouvelle frontière et pour la plupart du temps, un prix d’entrée et de nombreux documents administratifs à remplir pour pouvoir y vendre votre produit. De plus, vous allez devoir faire le choix du transport et du transporteur et veiller au bon emballage des produits et faire attention au stockage éventuel.

Faire appel à un commissionnaire de transport qui négociera votre moyen de transport ou à un commissionnaire en douane pour vos démarches administratives vous sera d’une grande aide. En effet, vous n’aurez plus à vous soucier du dédouanement de vos marchandises ou de leurs acheminements en toute sécurité et dans les délais de livraison convenus dans le contrat.
Durant le transport, vos produits peuvent être endommagés, perdus. La livraison peut prendre plus de temps que prévue ou peut connaître des imprévus.
Pour cela, il est important de définir votre responsabilité et celle de votre futur client étranger concernant le transport des marchandises. L’agent vous aiguillera sur le choix d’un INCOTERM. Contraction d’un terme anglais, les termes commerciaux à l’internationaux déterminent les obligations réciproques du vendeur et de l’acheteur. En le stipulant sur un contrat de vente, l’Incoterm choisit fixe la livraison et la répartition des coûts nécessaires à l’acheminement de la marchandise ainsi que les transferts de risques de celle-ci. Pour plus d’information, je rédigerai une fiche récapitulative sur mon site internet au sujet du transport international et des différents INCOTERMS pouvant vous être proposés.

Il faut savoir que les transitaires sont souvent spécialisés sur un pays ou sur un mode de transport.
N’hésitez pas à vous rendre sur le site www.transitaires.com pour trouver votre futur agent.

D’autres sources d’accompagnement 

Il y a d’autres moyens de se faire accompagner à l’international.
Les chambres de commerce et BPI France ne sont pas les seuls conseillers à pouvoir vous renseigner. De vrais entreprises ayant réussies à l’international peuvent en effet vous faire partager leurs connaissances.

CCEF

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) proposent bénévolement le parrainage. Ainsi, les entrepreneurs débutant à l’international peuvent recevoir un coaching de personnes expérimentés et recevoir des conseils personnalisés. www.cnccef.org/

Le portage d’entreprise

Avez-vous déjà entendu parler du portage d’entreprises ?
Moins connu, ce programme est cependant très intéressant.
Le pacte PME International lancé par l’association des PME innovantes propose qu’une PME qui débute sur un marché étranger soit « portée » par une grande entreprise déjà installée. En fonction du degré de maturité de votre projet, le grand groupe pourra vous conseiller sur les erreurs à ne pas faire d’après votre stratégie d’internationalisation mais peut, aussi,  vous héberger directement dans le pays et faciliter vos démarches logistiques.  Voilà les clefs d’un accompagnement personnalisé et sur mesure !
Vous pourrez trouver plus d’information sur : https://www.pactepme.org/accelerer/international.

Des programmes proposés par votre région

Chaque région propose des aides différentes pour les PME. Renseignez vous sur les nouvelles aides qu’offre votre région.
Un exemple intéressant est le programme Go Export du plan PME en Rhône Alpes. Il propose deux modules pour aider les entreprises dans leurs réflexions export. Des entretiens individuels avec un consultant et des formations et échanges avec des autres entreprises vous seront proposées.  Une part importante de cet accompagnement peut même être remboursée par l’Etat. N’hésitez pas à vous rendre sur le site pour en connaitre davantage  sur les programmes « Valid’Export » et « Go Export ».

J’espère vous avoir aiguillé sur les agents vers qui vous tourner pour votre projet d’internationalisation. et vous ? Vers qui pensez vous aller vous tourner pour votre accompagnement à l’export? Avez-vous déjà une expérience à l’international?
N’hésitez pas à commenter!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *